Monthly Archives: March 2016

Autonomie et emancipation. Une contribution du movement de libération kurde

Dilar Dirik

La résistance de à Kobané, où les femmes d’une communauté oublié ont gagnée une victoire historique sur le fascisme de l’Etat islamique, dont l’idéologie est base sur la destruction de toutes les cultures, communautés, langages et couleurs du moyen orient, a restauré la croyance dans une humanité mondiale. La résistance n’était pas seulement une victoire contre l’organisation la plus fasciste de notre temps mais aussi un appel aux consciences adressé aux mouvements anti-systémiques du monde entier, qui, dans l’émergence du Rojava, ont vu la théorie et la pratique s’unifier n trouvant dans les sourires sur les visages des femmes kurdes la manifestation esthétique d’une lute contre les assassins violeurs et leur pensée.

Comme beaucoup de peuples sans états, les Kurdes ont lourdement souffert des conséquences de ne pas avoir leur propre Etat: pensons aux discriminations, l’assimilation ou encore des tures génocidaires. Le PKK, comme beaucoup de mouvement de libération nationale, pensait par conséquent que la création d’un Etat kurde serait la solution à leurs problèmes. mais, dans un monde se transformant et après une autocritique fondamentale ainsi qu’une critiques des expériences socialistes , très focalisés sur l’Etat et sur la prise de pouvoir hiérarchique, la direction du PKK, emmenée par Abdullah Öcalan, a entrepris à la fin des années 1990 une révision programmatique et idéologique. En développant un nouveau projet alternatif à l’orientation étatiste prévalent alors. Abdullah Öcalan qui était emprisonné par l’Eta turque sur l’île d’Imrali depuis 1999, a entreprise de retrace les racines de l’oppression jusqu’à l’émergence de la forme Etatique et du patriarcat. Les organisations sociales de l’ère néolithique ont commence à évoluer de la vie communale pour s’engager dans la formation d’une première civilisation étatique du Sumer ancient. Pour Abdullah Öcalan, l’Etat représente en quelque sorte le pêché original de l’humanité et défend l’idée que les mouvement socialistes, communistes et d’indépendance nationale ont failli en se préoccupant d’abord de l’Etat plutôt que du développement et de l’approfondissement de la démocratie. Lors du Newroz de 2005, le nouveau paradigme de liberté fut rendu public sous la dénomination du confédéralisme démocratique. Continue reading Autonomie et emancipation. Une contribution du movement de libération kurde

Autonomie en vrouwenemancipatie

Een bijdrage van de Koerdische bevrijdingsbeweging

Dilar Dirik

Het verzet van Kobane, waar vrouwen uit een vergeten gemeenschap een historische overwinning behaalden tegen het fascisme van de Islamitische Staat, waarvan de ideologie is gebaseerd op het vernietigen van alle culturen, gemeenschappen, talen en kleuren van het Midden-Oosten, herstelde vertrouwen in de mensheid over de hele wereld. Het verzet was niet enkel een overwinning tegen de meest openlijk fascistische groep van onze tijd, maar ook een wake-up call voor systeemkritische bewegingen over de hele wereld, die in Rojava opnieuw theorie en praktijk verenigd zien en in de glimlach van de Koerdische vrouwen, die verkrachtende moordenaars bevechten met hun filosofie, hun meest esthetische manifestatie vonden.

DD

Continue reading Autonomie en vrouwenemancipatie